© Toutes les images de ce site sont protégées par le droit d' auteur et de la propriété intellectuelle .

devils  elbow

saint  robert

rolla

Avant d' arriver à Rolla , est toujours présent , le " Route 66 Motors " .

Le propriétaire nous reçois avec beaucoup de gentillesse et beaucoup de nostalgie ...

Il sera là jusqu' au bout , puisqu' il est là depuis toujours .

Il n' y a plus rien à vendre depuis longtemps , mais c' est sa vie qui l' entoure 

et il ne veut pas l' abandonner ...

On en recontrera d' autres...

A l' extrême gauche , le bâtiment original , pompe , restauration , depuis 1940 ,

il était à sa femme , disparue .

Quelques kilomètres plus loin , là aussi , beaucoup de poussières à vendre ...

la 66 est désormais en impasse , alors , c 'est pas facile de survivre ...

A Devils Elbow , il y a , encore , de la vie ...

c ' est , bel et bien , un arrêt incontournable , rendez - vous compte ,

votre copine laisse son soutif pour l' accrocher au plafond ,

et on vous offre une bière , faudrait y être bête pour refuser ...

Sauf que nous , on a pas eu de chance , puisque nous y passons début mai 2017 ,

 et il vient d' y avoir une tempête terrible , faisant monter l' eau à plus 5 mètres ...

Regardez bien les détritus sur le parapet du pont ...

alors , nous avons eu de la chance ou pas de chance ....

Je sais ce que vous allez penser , mais croyez - vous que l' on puisse éviter la transition

entre les soutifs de Devils Elbow et cette superbe halte à Saint Robert ?

Non , c 'est pas possible .

 A l' écart de tout sur cette Route 66 , usitée seulement par les routards nostalgiques ,

c ' est quand même un beau moment de poésie américaine ...

Toujours est - il que j' ai une soif de bière terrible ,

et que devant le " Elbow inn " ,  tout est sorti devant la porte , tout a été inondé ,

les soutifs sont partis dans le courant ....

On m' offre de l' eau , mais bon , j' y fait une allergie , alors je décline...

Le shériff nous autorise à passer le pont encore fermé à la circulation ,

car le détour était trop grand pour rattraper la 66 ,

il a été sympa ...

( c' est une histoire vraie ...

d' ailleurs , tout ce que je raconte est vrai ...)

lebanon

Ils étaient des milliers , ils étaient vingt et cent ....

Typicité des motels sixties ... en voie de disparition...

Des soutifs à  Saint Robert ,

c 'est pas fait exprès...